Retour Fil d'actualités économiques | Publié le 10/03/21

PME face à l'index de l'égalité.-

Si les entités de plus de 1.000 salariés jouent le jeu de l'index Pénicaud de l'égalité professionnelle (auquel elles sont assujetties depuis le 1er mars 2019), il n'en va pas de même pour les PME de 50 à 250 salariés, dont plus de la moitié n'ont pas publié l'an dernier leur premier index. La faute à des structures RH sous-dimensionnées pour l'exercice, quant il ne s'agit tout simplement pas d'ignorance. Si bien que nombre de PME confient la mission à leur avocat suite à un contrôle de l'inspection du travail. A noter que l'obligation légale ne concerne que le dépôt de l'index, et non la validité intrinsèque des données qu'il contient ou de la note obtenue. En cas d'absence de dépôt, la sanction peut atteindre 1% de la masse salariale. En cas de note inférieure à 75/100, l'entreprise dispose de 3 ans pour prendre des mesures correctrices.

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

Suivez-nous !

Top